Nos réseaux :


Prochain événement :

Évènements à venir

EPF Spécialité Systèmes d’information et Génie Industriel
Un suivi individuel
Top
Image Alt
  /  EPF  /  EPF Spécialité Systèmes d’information et Génie Industriel

EPF Spécialité Systèmes d’information et Génie Industriel

About this course

Formation ingénieur-e EPF Spécialité Systèmes d'information et Génie industriel

Conditions d'admission

  • Être titulaire d’au moins un bac+2 scientifique ou technique, BTS, BUT, Bachelor, CPGE, L2, L3, L3 PRO.
  • Être âgé-e de moins de 30 ans sauf dérogation prévue par la loi.

Les modalités d’admission sont l’étude du dossier de candidature et entretien de validation. La décision d’admissibilité est communiquée au candidat sous un délai d’un mois par le CFA après la réception du dossier de candidature.

L’admission définitive est prononcée après la signature du contrat assurant la réalisation de la formation et la validation des missions proposées par l’entreprise d’accueil.

Les modalités de sélection en admission parallèle sont l’étude de dossier et entretien de motivation. La décision d’admissibilité est communiquée au candidat sous un délai d’un mois par le CFA après la réception du dossier de candidature.

L’admission définitive est prononcée après la signature du contrat assurant la réalisation de la formation et la validation des missions proposées par l’entreprise d’accueil.

Listes des prérequis et diplômes éligibles aux écoles du CEFIPA

La formation à l'EPF

La formation par apprentissage de l’EPF en Systèmes d’information et Génie Industriel se trouve à la croisée des systèmes d’information de l’entreprise et son organisation industrielle. Elle vise à satisfaire les besoins des entreprises en formant des ingénieurs capables de répondre aux responsabilités de projets/missions/services sur les systèmes d’information et l’organisation et gestion industrielle.

L’objectif des cours évolue sur les trois années de formation. L’apprenti-e acquiert les savoirs théoriques et conceptuels lui permettant de répondre aux besoins de son projet professionnel et les connaissances techniques indispensables à son futur métier :

Sciences

Mécanique, Optique, Electronique, Electrotechnique, Maths appliquées, Maths appliquées à un projet, Probabilités & statistiques, Recherche opérationnelle, Résistance des matériaux, Thermodynamique, Métrologie, Mécanique des fluides, Sciences appliquées à un projet.

Industrialisation et Production

Modélisation d’un produit (CAO), Ingénierie Système – Introduction & PLM, Industrialisation d’un produit, Développement durable, Gestion de l’innovation, Organisation Industrielle & Supply Chain, Production mécanique, Robotique et initiation à la mécatronique, Analyse de la performance industrielle (CERTA ), Systèmes complexes – Simulation, Production automatisée, Management par processus (QSE), Lean Manufacturing, MSP (Maîtrise Statistique de la Production), Management des risques

Gestion de l’information

Architecture des Systèmes d’Information, Réseau, Architecture hardware et systèmes d’exploitation, Collecticiels, Algorithmique, Excel avancé et VBA, Bases de la Programmation Orientée Objet, Bases de données, ERP, Mobilité, Sécurité, Gouvernance SI, Business Intelligence

Entreprise

Organisation d’entreprise, Gestion de projet, Gestion d’entreprise (financière,…), Ethique, Droit de l’Entreprise, Management et conduite de projet, Management de la performance, Techniques d’achat, Customer Relationship Management CRM, Gestion RH, Marketing industriel, Savoir-Interagir Communication écrite et orale, Anglais, Projet de formation

Savoir-Intéragir

Communication écrite et orale, anglais, projet de formation individualisé.

Mission à l’étranger

L’apprenti-e-ingénieur-e effectue sa mission dans une entreprise à l’étranger pour une durée de 12 semaines minimum. Il s’agit d’une véritable immersion dans un environnement technique et culturel différent. Cette opportunité exceptionnelle offre une expérience internationale qui valorise le parcours du futur ingénieur-e. La période à l’étranger est obligatoire pour l’obtention du diplôme.

Découvre la formation en vidéo

Métiers visés

A la suite de cette formation, les ingénieur-e-s industriels EPF se dirigent vers 2 types d’environnement professionnel (industriel ou organisationnel) pour occuper ensuite des postes tels qu’ingénieur-e de production, ingénieur-e de qualification produits, ingénieur-e qualité/investissement, consultant.

Ces ingénieur-e-s proches du terrain seront aptes à prendre des responsabilités pour la gestion des flux physiques et immatériels au sein d’organisations décentralisées de grandes entreprises, comme au sein de PME. La formation permet aux futurs ingénieur-e-s EPF d’occuper ensuite des postes tels que :
• Ingénieur-e process méthodes
• Ingénieur-e de production
• Chef de projet industriel
• Consultant logistique
• Ingénieur-e en informatique industrielle
• Ingénieur-e système d’information métier
• Chef de projet maîtrise d’ouvrage
• Consultant logiciel métier
• Ingénieur-e en maintenance industrielle
• Ingénieur-e de conception et développement
• Ingénieur-e qualité

Compétences visées de la formation Ingénieur EPF :

  • « Abstraction/Conceptualisation/Modélisation»
    L’ingénieur doit être capable d’abstraction pour imaginer les modèles numériques appropriés. Il s’agit d’être capable de mettre en œuvre un raisonnement pour identifier un problème, formuler des hypothèses, les confronter aux résultats expérimentaux et exercer son esprit critique. Pour cela, la démarche scientifique inhérente à cette compétence, consiste à analyser (les besoins, les systèmes, caractériser les écarts) ;  à modéliser (proposer ou justifier un modèle,  résoudre et simuler, valider un modèle) ; à expérimenter (justifier le choix d’un protocole expérimental, mettre en œuvre un protocole expérimental) ; à communiquer (rechercher et traiter les informations, mettre en œuvre une communication). Ainsi, la démarche de l’ingénieur consiste à proposer des solutions innovantes pour répondre à un besoin spécifié.
  • « Organisation industrielle»
    Le professionnel est en mesure de comprendre le contexte industriel dans le lequel il se trouve, de proposer des solutions pour optimiser l’activité industrielle et répondre de manière efficace au problématiques posées. Il connaît et met en œuvre les concepts et lois qui régissent le pilotage industriel (optimisation des stocks, SCM, MRP, Ordonnancement, Lean,…) et les principaux outils de la gestion de l’entreprise (ERP, CRM, …). Il est en capacité de mettre en œuvre les grands principes de la Supply Chain. L’ingénieur est capable d’analyser un processus selon une méthodologie adaptée, mettre en œuvre une méthode, un outil, une démarche adaptée au problème à traiter. Pour cela, l’ingénieur doit connaître les outils méthodologiques de Méthodes de Résolution des Problèmes en Groupe (AMDEC, Brainstorming, Pareto, Ishikawa, …).
  • « Management de l’information»
    Ce professionnel est capable de mettre en place ou suivre l’évolution des systèmes d’information de l’entreprise (PGI/GMAO), de participer à la mise en œuvre des réseaux et des architectures de systèmes d’information. Il est capable de paramétrer un progiciel et de choisir un progiciel de gestion adapté à l’entreprise. Ce professionnel est capable de mettre en œuvre une application autour d’une base de données ou des procédures pour le traitement des informations. Il est capable d’évaluer la sûreté des procédures et connaît la limite des outils permettant de traiter l’information.
  • « Management de projet»
    Le professionnel titulaire de cette certification est capable de définir les objectifs du projet en termes de qualité, coût, délais, performance et de négocier les moyens. Il doit pouvoir déployer les outils de management de projets (planification, gestion des ressources et des risques, indicateurs, pilotage, organisation, conduite de changement…) notamment dans des missions de maîtrise d’œuvre. Il est capable d’identifier les besoins en ressources humaines ainsi que les besoins en compétences pour réaliser les tâches du projet. Il doit pouvoir estimer les coûts prévisionnels du projet (estimation des charges) et mesurer l’impact économique du projet (retour sur investissement, suivi financier,…).
  • « Management de l’innovation»
    Le titulaire de cette certification est capable de mettre en œuvre une démarche de veille technologique, d’effectuer une recherche bibliographique pertinente ou bien encore de mener un  processus benchmark. Il doit être capable d’identifier les sujets d’innovation, en anticiper les évolutions et les attentes de son secteur d’activités.

 

Diplomé-es ingénieur-es EPF 2023

  • Taux de diplômé-es : 84 %
  • Taux d’abandons : 3 %
  • Taux de rupture (changement d’entreprise en cours de formation) : 5 %
  • Taux de poursuite d’études : 33 %
  • Taux d’insertion à 6 mois : 50 %

L'école

Créée en 1925, l’Ecole Polytechnique Féminine est une des premières grandes écoles en France à former des femmes aux métiers d’ingénieur.

L’EPF est une école mixte depuis 1994 et ne décline plus son sigle. Son expérience dans la formation des femmes ingénieures en fait l’une des écoles où le taux de filles reste le plus élevé (36%).

L’établissement compte depuis sa création plus de 12000 diplômés qui se répartissent dans tous les secteurs de l’industrie et des services.

Tous les diplômes d’ingénieur-e décernés par l’EPF, pour certains en collaboration avec des universités étrangères, sont reconnus par la CTI . Ils confèrent également le grade de Master (Master’s Degree) permettant une meilleure reconnaissance au niveau international.

 

EPF – Campus de Cachan : C’est au sein du bâtiment d’Alembert, qui accueillait jusqu’en 2020 l’ENS Paris-Saclay, que l’EPF a posé ses valises.

Ce changement s’inscrit dans la volonté de développement de l’école, permettant d’améliorer les conditions d’études des élèves-ingénieurs et de leur offrir de nouvelles perspectives en matière de technologies et de vie étudiante.

Découvrez le Campus EPF de Cachan

Informations complémentaires

Un suivi individuel

Chaque apprenti-e est suivi par un maître d’apprentissage en entreprise mais également par un tuteur académique EPF qui l’accompagnera pendant 3 ans. Lors de visites semestrielles en entreprise, les objectifs du semestre passé sont évalués par le tuteur et le maître d’apprentissage, de nouveaux objectifs sont définis pour le semestre à venir. Ces objectifs sont basés sur les besoins réels de l’entreprise mais tiennent également compte des compétences de l’apprenti-e dans sa progression personnelle. En parallèle, le tuteur EPF guide et conseille l’apprenti-e pour la production des livrables académiques : Rapport d’intégration (1ère année), Rapport de mission (1ère année), Projet technique (2ème année) et Projet de Fin d’Etudes (ou PFE, 3ème année).